Tirecul la Gravière avec vous

La vie de notre domaine

27 mars 2014

Retour vers le futur : plantation 2013

Comme vous l'aviez constaté, notre long silence vous a fait rater quelques épisodes de la vie de Tirecul La Gravière qu'il me reste maintenant à vous conter. L'été dernier nous avons travaillé pour l'avenir du domaine et des vins en plantant une grande parcelle d'environ 1,5 ha. Ce coteau nommé "La Gravière" en référence à la carriére située en bordure ayant servi à extraire les pierres de construction des batiments, porte maintenant environ 7300 pieds de jeunes sémillons. La préparation des terres à l'automne 2012 s'est jouée sur... [Lire la suite]
Posté par Tirecul à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 octobre 2009

Les vendanges, c'est déjà fini !

Comme nous vous l'avions dit la semaine dernière, les vendanges ont démarré le lundi 5 octobre. Nous avons fait une petite pause jeudi, car le temps était instable. Nous avons repris dès le lendemain matin sous un ciel capricieux, mais finalement clément. Et terminé le samedi à 13h00 pile ! Nous avons fêté cela avec les vendangeurs avec quelques toasts et du château Tirecul la Gravière 2000. Il y avait également parmi nous Xiao qui est arrivé au domaine à 12h30. Il voulait arriver plus tôt pour vendanger avec nous, mais il... [Lire la suite]
Posté par Tirecul à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2009

Les vendanges, c'est parti !

Lundi matin, les paniers et les sécateurs attendaient avec impatience leur vendangeur respectif.Cela fait presqu'un an qu'ils sont voués à l'inactivité. Les bastes bien alignées attendent également leur heure... Les vendangeurs écoutent attentivement les instruction de Bruno Et c'est parti ! Les bastes se remplissent rapidement (environ 140 dans la journée!) Les grappes sont acheminées au pressoir On ferme, et c'est parti pour 3 heures de pressurage lent. Les premiers jus sont superbes. Riches... [Lire la suite]
Posté par Tirecul à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2009

Tous pourris !

Ce n'est pas un slogan néo-poujadiste remettant en cause la classe politique, mais une constatation faite dans les vignes: toutes les grappes sont atteintes de pourriture noble. Certaines commencent juste à changer de couleur, d'autres à se friper. Et puis il y en a qui sont vraiment "rôties", comme on dit.  Voici un panorama des différents stades d'évolution photographiés hier dans les vignes. Ca commence comme cela : les grains changent de couleur, passant au mauve On est ici au stade... [Lire la suite]
Posté par Tirecul à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 septembre 2009

Les brouillards matinaux sont de retour. La pourriture aussi

Il y a une bonne semaine, le brouillard est revenu. Les derniers dataient du printemps dernier. Comme beaucoup le savent, ils sont l'une des conditions sine qua non pour le développement du botrytis. C'est en effet eux qui apportent l'humidité suffisante pour que la champignon se développe. L'autre condition, c'est qu'il se lève en fin de matinée et qu'un beau soleil sèche un peu tout ça, parce que sinon, l'horrible pourriture grise prend le dessus. Il ne reste plus qu'à souhaiter que ce cycle vertueux continue ainsi... [Lire la suite]
Posté par Tirecul à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2009

Pendant que les aoûtiens bronzent, la vigne aoûte.

Nous parlions il y a peu de la véraison et des contre-sens qu'elle peut créer, voici un autre terme qui peut paraître curieux : c'est l'aoûtement. Ce terme correspond aussi à un changement de couleur : les rameaux passent du vert au brun. Mais surtout à une lignification. Au départ (relativement) souples, les rameaux se durcissent et deviennent durs comme du bois. C'est ce qu'ils deviennent d'ailleurs, et sont appelés ainsi en hiver (on taille et tire les bois). Le raisin, quant à lui continue à mûrir, prenant des couleurs de... [Lire la suite]
Posté par Tirecul à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 août 2009

Le phylloxera rôde toujours...

Tous les amateurs de vins savent que ce puceron venu d'Amérique a dévasté les vignobles français à la fin du XIXème siècle. Celui-ci est arrivé dans notre pays parce des petits malins avaient voulu faire des croisements entre des vignes françaises et américaines. Or, les petites bêtes étaient logées dans les racines des plantes étazuniennes avec qui elles vivaient en bonne intelligence. Lorsqu'elles se sont attaquées aux vignes françaises, ce fut l'hécatombe que l'on sait. La seule parade fut de greffer des vignes française... [Lire la suite]
Posté par Tirecul à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 août 2009

Etude sur la bio-diversite (ou un éloge de la patience)

Il y a quelques mois, nous avons été contactés par AgroBioPérigord pour savoir si nous étions intéressés de participer à une étude  sur la biodiversité de la faune dans notre appellation.  Comme une quinzaine de domaines, nous avons donné notre accord. Il faut dire que nous n'avons pas grand chose à faire, si ce n'est d'accepter qu'Aurélie installe deux pièges dans le vignoble. Un pour les "bébêtes qui volent" ; un autre pour celles qui rampent. Puis, une fois par semaine, Aurélie récupère les insectes piégés. ... [Lire la suite]
Posté par Tirecul à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2009

La véraison : mot déraisonnable?

C'est tout de même étrange, le choix des mots. Le moment où les raisins abandonnent leur couleur verte qu'ils ont depuis un petit mois s'appelle la véraison. Avec le verbe qui va avec : vérer. Est-il reconnu par l'Académie Française? Pas sûr. Il est en tout cas très employé par la filière viticole. Nous pouvons supposer qu'il se conjugue comme les verbes avérer ou gérer. La troisième personne du singulier est donc vère. Aussi atteignons-nous un sommet de l'absurde qui aurait plu à Raymond Devos. Lorsque nous disons : le raisin... [Lire la suite]
Posté par Tirecul à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 juin 2009

Vols au dessus d'un îlot de lavande (ou la bio-diversité à Tirecul)

La scène se passe à quelques mètres des vignes. Les lavandes en fleurs offrent un refuge odorant et coloré pour toutes sortes d'insectes qui se repaissent de leur nectar. C'est un bonheur que d'observer ce ballet incessant qui dure depuis quelques jours. Et d'y trouver des papillons alors que ceux-ci se font de plus en plus rares en nos contrées... Cliquer sur les photos pour les agrandir Sur les dernières images, vous aurez peut-être reconnu le moro-sphinx appelé aussi "papillon colibri". Son battement... [Lire la suite]
Posté par Tirecul à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]