Tirecul la Gravière avec vous

La vie de notre domaine

Les 2006 enfin en bouteilles ! Des vins riches, soyeux et complexes. Pour toute réservation avant le 31 août, un tarif préférentiel vous sera accordé. Bon de réservation ICI

11 février 2014

2013, tout est bien qui finit bien (1)

Millésime 2013.

Épisode 1 : Des bas puis des hauts

 

Je dois avouer que jusqu'en juillet 2013 je n'aurai pas pensé pouvoir écrire aujourd'hui : "2013 est un très beau millésime plein de finesse et d'élégance."

Nous avons en effet subi le pire printemps depuis que nous sommes vignerons en 1992. Si le tout début de pousse fut tardif, cela ne nous inquiétait pas trop car assez habituellement mars et avril peuvent être froids chez nous. Donc nous avions engrangés une petite semaine de retard de végétation et étions confiant sur une remontée des températures en mai et juin. Notre optimisme fut complètement douché et refroidi aussi! Quel beau temps de février nous eûmes! Un peu ce que nous vivons en ce moment, des températures fraîches et surtout un temps détestable au moment de la fleur, froid et grosses pluies. Au final nous avions accumulés presque 20 jours de retard de pousse et subi un millerandage et une coulure d'environ 30% (fleurs ne donnant pas de grains).Heureusement que nos cépages ne sont pas trop coulards et que la sortie de bourgeons était belle. Malheureusement nos amis producteurs de rouge avec le cépage merlot ont eu des pertes autrement plus importantes et parfois catastrophiques.

RAMEAU ET CIEL

Bref l'ambiance était passablement morose mais sans être désespérée au début de l'été. Nous savions qu'il fallait dorénavant un temps parfait pour rattraper la maturité et tout au moins un bon été pour arriver à des dates convenables de vendanges. Et bien nous avons eu de la chance, juillet et août ont répondus à l'appel et accédés à nos espoirs. A tel point que nous avons subi une vrai sécheresse fin juillet-début août, juste au moment ou étions en train de planter 1,5 ha. Pourtant nous aurions aimé de la pluie pour arroser nos petits pieds, mais c'est une autre histoire que je vous conterai plus tard.

Septembre fut correct et la maturité atteignit un niveau suffisant pour commencer les vendanges de sec le 25 de ce mois. Simplement 6 à 9 jours de retard par rapport à nos dates moyennes, comme quoi le pire n'est jamais sûr.

Côté état sanitaire nous n'avons pas connu de problème particulier malgré les pluies régulières du printemps. Mais nous n'avons pas eu de grêle comme trop de nos collègues. Cependant nous avons beaucoup travaillé préventivement pour ne jamais être à découvert, culture biologique oblige. Un peu plus de traitements mais pour les mêmes doses au final que d'habitude. Nous employons la moitié de cuivre que ce que la législation biologique nous autorise.

Donc fin septembre nous avons ramassé les raisins destinés à la cuvée Andréa 2013; le 25 nous avons trié sur les parcelles assez calcaires de "La Route" et du haut de "La Terrasse" des sémillons parfaitement sains qui au final nous ont donné un vin, toujours en barriques, avec une belle maturité de 13°3.

Grappe sec

 

Le 27 septembre ce fut au tour des muscadelles de 40 ans de La Carbonnière, notre parcelle la plus fraîche et la plus calcaire. Ces raisins étaient extrêmement fruités et mûrs sans excès. Ces vins atteignent 12°8 et sont toujours en barriques.

Il est bon de préciser qu'à ces dates nous avions déjà 15 à 25 % de raisins botrytisés, d'où un tri exigeant pour les laisser.

Les liquoreux ont bénéficiés de très bonnes conditions d'arrière saison avec un mois d'octobre où le soleil a succédé à de grosses pluies en début de mois. Nous avons pratiqué trois tries même si la première fut vite arrétée. Le 7 octobre nous avions décidé d'entamer la cueillette de Monbazillac sélection de grains nobles au vu de beaux raisins confits. Malheureusement toute l'humidité n'était pas évaporée et le degré atteignait péniblement le 18°. Même avec un goût très net nous ne pouvions être satisfaits. Donc décision immédiate de patienter encore. Ces jus seront cependant parfaits pour l'assemblage Les Pins 2013.

Sémillon confit 2ème trie 2013 "La Route"

Retour sur le terrain les 21 et 22 octobre pour une magnifique trie de raisins parfaits pour la cuvée Château 2013, titrant 21 à 22° naturels et avec une intensité de fruit et une vivacité rare. Les millésimes froids me plaisent vraiment beaucoup en liquoreux chez nous, l'équilibre sera magique.

Enfin le troisième passage entre le 23 et le 25 octobre a permis de trier (sans aucune perte!) des raisins très équilibrés entre 19°6 et 20°2 naturels qui pour les vieilles vignes pourront prétendre à la cuvée Château et pour les autres à la cuvée Les Pins.

IMGP3161

Finalement, après de grandes peurs, nous avons en chai de très beaux vins équilibrés et raffinés avec une vivacité marquée mais qui s'adoucira après un ou deux hivers d'élevage. Nos rendements atteignent 32 hl/ha enBergerac sec et 13,5 hl/ha en Monbazillac Sélection de Grains Nobles (SGN). Nous n'avons pas jeté un grain, car aucune autre pourriture que noble ne s'était développée.

Il n'y aura pas de cuvée Madame en 2013 comme vous l'aurez deviné.

 

Toutes ces aventures ne se cloturèrent pas autour d'un feu, de sangliers et de cervoise tiède mais sous un ciel incertain (la pluie tomba ensuite pendant plusieurs jours, nous étions heureux d'en avoir fini) autour de foie gras et de Château Tirecul La Gravière. Merci à cette équipe attachante de vendangeurs méticuleux.

Il nous reste maintenant à révéler tout ce potentiel dans le chai. Je vous en causerai bientôt dans l'épisode 2.

IMGP3192

A votre santé!

Posté par Tirecul à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire