Tirecul la Gravière avec vous

La vie de notre domaine

Les 2006 enfin en bouteilles ! Des vins riches, soyeux et complexes. Pour toute réservation avant le 31 août, un tarif préférentiel vous sera accordé. Bon de réservation ICI

20 janvier 2009

"Des terroirs, un climat et des hommes"

wide

Tel était le titre d'une série d'articles parus dans Sud-Ouest en novembre dernier.Son auteur, David Patsouris, s'est intéressé aux vignerons du Bergeracois qui font la renommée de cette région viticole. David Fourtout, Luc de Conti, mais aussi Bruno Bilancini. En voici quelques extrait choisis :

"Au commencement était la terre. Et puis le ciel. Ensuite, les hommes sont venus et ont planté de la vigne. Le vin fut souvent imbuvable, parfois juste bon à boire et d'autres fois miraculeux. Alors les hommes classèrent les terroirs, « ces sols aptes à la vigne » et à ce petit jeu, certains devinrent les rois du monde, d'autres suivirent derrière, sans prétention... Bergerac est de ceux-là (...)".

"Sait-on que Bergerac peut produire de grands vins ? Et même un vin noté 100 sur 100 par Robert Parker, le seul critique, quoi qu'on en dise, qui fait autorité dans le monde entier ? Bruno Bilancini a obtenu cette note en 1996, pour sa cuvée Madame. Et ça change quoi ? « En un quart d'heure, vous vendez toute votre production à n'importe quel prix, sourit-il. Et puis après, vous êtes connus partout dans le monde du vin. De la Mandchourie au Brésil, de l'Australie aux États-Unis. » On vous le souhaite vraiment à toutes et tous... Au début des années 1990, Bruno était oenologue au laboratoire de l'Interprofession des vins de Bergerac. Il allait d'exploitation en exploitation aider à faire le vin des autres tout en rêvant au sien. « Sans un sou en poche, nous cherchions ma femme et moi un terroir pour faire de grands vins. On aurait très bien pu ne jamais le trouver. » Mais un jour, il y eut la rencontre avec Tirecul, sur la côte nord de Monbazillac, là où depuis cinq siècles tout le monde sait que le potentiel est extraordinaire, là où il y a « d'évidents premiers crus » (...)"

La suite disponible ICI

Posté par Tirecul à 07:00 - Lu sur nous - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire